ROMAINE - PAROLES

Elle est belle
Je n’ai d’yeux que pour elle
Tel un murmure dans la nuit, un volcan endormi
C’est une douce merveille

Assise tout près de moi, son regard croise le mien
Elle me frôle de la main et mon corps s’éveille
On pourrait se croire dans la ville lumière
Où les amoureux y vivent un moment pareil

Elle est belle
Je n’ai d’yeux que pour elle
Tel un murmure dans la nuit, un volcan endormi
C’est une douce merveille (Bis)

Dès le levé du jour, je la regarde endormie
Elle ne rêve que d’amour depuis la tombée de la nuit
Je rêve avec elle qu’un jour nos enfants
Vivent eux aussi l’extase de ce sentiment

Elle est belle
Je n’ai d’yeux que pour elle
Tel un murmure dans la nuit, un volcan endormi
C’est une douce merveille (Bis)

SOLO

Et parfois dans le silence
Elle semble savoir à quoi je pense
Main dans la main devant l’Autel,
L’amour éternel

Elle est belle
Je n’ai d’yeux que pour elle
Tel un murmure dans la nuit, un volcan endormi
C’est une douce merveille (Bis)

La fumée qui se dégage
Des valises et des bagages
L’appel sera bientôt fait

Le temps a passé trop vite
Tes yeux rouges te trahissent
T’aie-je dit combien je t’aimais

Mon cœur hurle qu’il faut que t’embarque
À nous de faire un nouveau départ

Allez oublie ta vie stable, allez monte
Partons ensemble, allons voir le monde
Allez oublie ta vie stable, allez monte
Allez monte, allez monte, allez monte

Je compte sur mes doigts
Jusqu’à la prochaine fois
Qu’ensemble on parlera d’enfants

La sirène se fait entendre
S’il-te-plait vient me surprendre
Le départ est imminent

Mon cœur hurle qu’il faut que t’embarque
À nous de faire un nouveau départ

Allez oublie ta vie stable, allez monte
Partons ensemble, allons voir le monde
Allez oublie ta vie stable, allez monte
Allez monte, allez monte, allez monte

La fumée qui se dégage
Des valises et des bagages
Et si on recommençait…

Allez oublie ta vie stable, allez monte
Partons ensemble, allons voir le monde
Allez oublie ta vie stable, allez monte
Allez monte, allez monte, allez monte

Perdu dans la lune, pensant à ce que je ferais d’différent
Ça va faire 25 ans demain que j’gagne cher mon pain
C’est trop déprimant.

Derrière mon bureau, je r’garde gauche à droite, bas en haut
Je réponds oui ou non, peut-être, même pas sûr, c’est bête
Faudrait que j’change de plan.

Et dans l’journal, parmi toutes les annonces d’emploi
C’est pas banal, on dirait qu’c’est fait juste pour moi

J’veux être trucker, travailler en voyageant
Vivre le meilleur sans jamais perdre mon temps
Voir c’qu’il y a de plus beau jusqu’en Colombie-Britannique
Parcourir l’Amérique, de la Côte-Nord au Mexique

Entre deux tableaux blancs, après de trop longues réunions
J’me dit qu’il s’rait ben temps de faire face à mon destin
J’veux m’ner ma vie de front

Si je partais maintenant, j’pourrais enfin vivre ma passion
Allez et revenir sur les grandes routes jusqu’à c’que je les vois toutes
Et dormir dans mon camion

Et dans l’journal, parmi toutes les annonces d’emploi
C’est pas banal, on dirait qu’c’est fait juste pour moi

J’veux être trucker, travailler en voyageant
Vivre le meilleur sans jamais perdre mon temps
Voir c’qu’il y a de plus beau jusqu’en Colombie-Britannique
Parcourir l’Amérique, de la Côte-Nord au Mexique

SOLO

Et dans l’journal, parmi toutes les annonces d’emploi
C’est pas banal, on dirait qu’c’est fait juste pour moi

Je suis trucker, je travaille en voyageant
Je vis le meilleur sans jamais perdre mon temps
J’voir c’qu’il y a de plus beau jusqu’en Colombie-Britannique
Je parcoure l’Amérique, de la Côte-Nord…

Je suis trucker, je travaille en voyageant
Je vis le meilleur sans jamais perdre mon temps
J’voir c’qu’il y a de plus beau jusqu’en Colombie-Britannique
Je parcoure l’Amérique, de la Côte-Nord au Mexique

J’ai regardé l’temps passer
En profitant de tous les moments que j’étais avec toi
Ensemble, on a gardé
Les joies, les chagrins qui nous rappellent comment on s’est aimé

Le ciel t’a oublié
Je te dirais que c’est la meilleure chose qui me soit arrivée
C’est dans l’adversité
Que tu t’es dévoilé comme un fier cogneur après deux tours au plancher

Pourtant, je te sentais bouillir en dedans
Et c’est là que tu m’as dit en chantant

Y a rien à faire, c’est comme un coup de tonnerre
L’éclair frappe tout le temps, on ne sait comment elle va touché terre
Tant de belles fleurs ont poussé dans mes champs
Le ciel m’attend depuis trop longtemps et j’ai de quoi être fier de mes enfants

La mort n’a pas pigé
Le bon numéro, on n’est pas au bingo, remettez la boule dans l’boulier
La mort tu l’as défiée
Malgré la souffrance, tu es demeuré auprès de ta parenté

Pourtant, je te sentais bouillir en dedans
Et c’est là que tu m’as dit en chantant

Y a rien à faire, c’est comme un coup de tonnerre
L’éclair frappe tout le temps, on ne sait comment elle va touché terre
Tant de belles fleurs ont poussé dans mes champs
Le ciel m’attend depuis trop longtemps et j’ai de quoi être fier de mes enfants

Je demeure serein
Même si je sais que vient la fin
Y a rien à faire, c’est comme un coup de tonnerre
L’éclair frappe tout le temps, on ne sait comment elle va touché terre
Tant de belles fleurs ont poussé dans mes champs
Le ciel m’attend depuis trop longtemps et j’ai de quoi être fier de mes enfants

Hey! Albert, comment tu vas?
Ça fait un bail, tu sais, que j’t’ai pas vu comme ça.
Racontes-moi donc qu’est-ce que tu fais d’temps là
Un jour je serai appelé à chanter avec toi.

T’as parcouru de nombreux kilomètres
Pour aller rencontrer tes fans et faire la fête
D’une place à l’autre, on a suivi tes pas
Je ne pensais pas qu’un jour je chanterais comme toi

Hey! Albert, comment tu vas?
Ça fait un bail, tu sais, que j’t’ai pas vu comme ça.
Racontes-moi donc qu’est-ce que tu fais d’temps là
Un jour je serai appelé à chanter avec toi.

Du nord de l’Abitibi jusqu’à la Gaspésie
T’as fait le tour du monde et de tous tes amis
D’une pièce à l’autre, on a suivi les pas
Je ne pensais pas qu’un jour je danserais comme ça

Hey! Albert, comment tu vas?
Ça fait un bail, tu sais, que j’t’ai pas vu comme ça.
Racontes-moi donc qu’est-ce que tu fais d’temps là
Un jour je serai appelé à chanter avec toi.

Jusqu’à la fin, le country dans le sang
Face à la musique, tu as regardé devant
D’une vie à l’autre, on te reconnaîtra
Je ne pensais pas qu’un jour on s’ennuierait autant de toi

Hey! Albert, comment tu vas?
Ça fait un bail, tu sais, que j’t’ai pas vu comme ça.
Racontes-moi donc qu’est-ce que tu fais d’temps là
Un jour je serai appelé à chanter avec toi.

Hey! Albert, comment tu vas?
Ça fait un bail, tu sais, que j’t’ai pas vu comme ça.
Racontes-moi donc qu’est-ce que tu fais d’temps là
Un jour je serai appelé à chanter avec toi.
Un jour je serai appelé à chanter avec toi.

Seul, j’ai fait les 400 coups
Sans toi, j’ai joué au voyou
Sans peur, avec mon savoir-faire
Sans toi, j’étais maître de tout

Fier, j’ai mis des gens derrière
Cent fois, j’ai provoqué des guerres
Sans toi, j’ai choisi de ne pas me taire
Sans toi, j’étais maître de moi

Mais chaque fois où je repense
Chaque fois que je passe une nuit blanche
Quand je perçois ton murmure dans la nuit
Chaque fois que je te vois dans mon lit

Fort, j’ai brisé des barrières
Sans toi, j’ai mis mon pied par terre
Sans foi, je savais plus quoi en faire
Sans toi, j’dépassais toutes les frontières

Mais chaque fois où je repense
Chaque fois que je passe une nuit blanche
Quand je perçois ton murmure dans la nuit
Chaque fois que je te vois dans mon lit
Oui chaque fois que je te prends
Chaque fois que même sans son je t’entends
Quand je revois ton visage je comprends
Que j’ai changé et c’est à cause de toi

D’un geste désinvolte de tes mains
Tu as ouvert la porte du destin
Je n’serais père ici bas sans toi
Je déplacerais la terre

Et chaque fois où je repense

Quand je perçois ton murmure dans la nuit

Oui chaque fois que je te prends

Quand je revois ton visage je comprends
Que j’ai changé et c’est à cause de toi
C’est à cause de toi
C’est à cause de toi

Le temps est gris, je prends une pause
Détournant la tête du regard des autres
Plus rien ne m’importe du reste du monde
À moins qu’on m’apporte la prime des pauvres

Loin du parlement, un menu en main
Tout devient tentant quand t’appelle la faim
Si j’avais suivi mon premier instinct
Guitare à la main, je chanterais ce refrain

Le bonheur m’habite et trace ma vie
Au-delà des embûches, par-delà les ennuis
Par-delà les ennuis, je fais face au vent

Grand explorateur, je regarde au loin
D’un arrêt à l’autre, je reprends mon chemin
Si tu cherches la lumière, moi je m’en tiens loin
J’préfère la noirceur qui cache mes mains

Le bonheur m’habite et trace ma vie
Au-delà des embûches, par-delà les ennuis
Par-delà les ennuis, je fais face au vent

Un jour, tu verras, j’deviendrai quelqu’un
On parlera de moi dans le coin de Verdun
Partir de tout et finir à rien
J’rends personne jaloux, mais au moins j’me sens bien

Le bonheur m’habite et trace ma vie
Au-delà des embûches, par-delà les ennuis
Par-delà les ennuis, je fais face au vent
Par-delà les ennuis, je fais face au vent
Par-delà les ennuis, je fais face au vent

Le soleil plombe
Les femmes sont belles
Le printemps brille de toutes ses étincelles

La neige s’évade
Les routes s’étalent
Le temps est bon pour aller prendre le large

La jeunesse rit
Les chiens aboient
Ma voiture gronde et défie la loi

Les bars m’appellent
Ainsi soient-elles
La chaleur monte entre reines et roi

Y a rien derrière qui me tient par terre
Gare à toi si tu me mets des barrières

Hey, hey! Je suis seul et pour longtemps
Tout ce qui compte, c’est ce que j’veux maintenant.
Hey! Essaie-toi pour la peine
Le mieux que j’puisse faire c’est d’être ton amant

La bière est froide
Les montagnes bleues
Plus rien ne presse, je fais ce que je veux

Le vent s’apaise
Les vagues se taisent
Pas besoin d’être à deux pour être heureux

Y a rien derrière qui me tient par terre              
Gare à toi si tu me mets des barrières

Hey, hey! Je suis seul et pour longtemps
Tout ce qui compte, c’est ce que j’veux maintenant.
Hey! Essaie-toi pour la peine
Le mieux que j’puisse faire c’est d’être ton amant

SOLO

Y a rien derrière qui me tient par terre              
Gare à toi si tu me mets des barrières

Hey, hey! Je suis seul et pour longtemps
Tout ce qui compte, c’est ce que j’veux maintenant.
Hey! Essaie-toi pour la peine
Le mieux que j’puisse faire c’est d’être ton amant (bis 2X)

Le soleil plombe
Les femmes sont belles…

Les chums s’amènent un samedi après-midi
On se prépare pour veiller toute la nuit
La bière, le rhum et les restes de vendredi
Pas le temps de niaiser, on est loin d’avoir fini.

Pat, Jack, Tom, André, Dan et Jimmy
Chacun fait sa part pour le party de notre ami
Ce soir on fête la fin d’vie de garçon de Rick
Avant qu’il se marie à l’église de Chicoutimi

On voit bien qu’la vie avance
Jusqu’en enfer on s’donne droit à la décadence
Jusqu’en enfer on s’donne droit à la décadence

Billets en main, direction la métropole
Voir un concert donné par notre idole
Hey Montréal! Attendez-nous on s’en vient
Pas le temps de niaiser, on revient demain matin

On voit bien qu’la vie avance
Jusqu’en enfer on s’donne droit à la décadence
Jusqu’en enfer on s’donne droit à la décadence

Notre chum Guy a donné tout un show
Jusqu’à la fin, il a tenu haut le micro
Ce soir on boit sans regarder à la dépense
Jusqu’en enfer on s’donne droit à la décadence

On voit bien qu’la vie avance
Jusqu’en enfer on s’donne droit à la décadence
Jusqu’en enfer on s’donne droit à la décadence

On voit bien qu’la vie avance
Jusqu’en enfer on s’donne droit à la décadence
Jusqu’en enfer on s’donne droit à la décadence

Quand on aime, on devient plus fort
Comme le gardien d’une île aux trésors
Quand on aime, la vie est plus belle
Les corbeaux deviennent des hirondelles

L’envolée est facile pour qui compte sur des ailes
Le ciel est plus docile pour qui passe les étoiles
Quand on aime, on aime tout et tout ce qui compte pour elle
Quand on aime, quand on aime

Quand on aime, on sourit souvent
Le temps froid laisse place au printemps
Quand on aime, not’ cœur reste jeune
On oublie même qu’on a des cheveux blancs

L’envolée est facile pour qui compte sur des ailes
Le ciel est plus docile pour qui passe les étoiles
Quand on aime, on aime tout et tout ce qui compte pour elle
Quand on aime, quand on aime

L’envolée est facile pour qui compte sur des ailes
Le ciel est plus docile pour qui passe les étoiles
Quand on aime, on aime tout et tout ce qui compte pour elle
Quand on aime, quand on aime

Quand on aime, y a rien d’impossible
Même les murs se traversent comme des cibles
Quand on aime, on peut tout accomplir
Les défis ne nous font plus frémir

L’envolée est facile pour qui compte sur des ailes
Le ciel est plus docile pour qui passe les étoiles
Quand on aime, on aime tout et tout ce qui compte pour elle
Quand on aime, quand on aime

L’envolée est facile pour qui compte sur des ailes
Le ciel est plus docile pour qui passe les étoiles
Quand on aime, on aime tout et tout ce qui compte pour elle

Quand on aime, quand on aime

Quand on aime, quand on aime

Je regarde les étoiles et cherche le goût de vivre
Devant cette nuit blanche qui recouvre tout de givre
Même la lune de toute sa grandeur pleure, pleure, pleure
L’ennui s’attaque à mon sourire, c’est l’heure

La bière coule à flot et les barils sont pleins
Homme de peu de mots, je me sens incertain
La peine et le chagrin me vident le cœur, cœur, cœur
Il est temps d’arrêter de boire, j’ai peur

Romaine
Je te donne tout de moi, Romaine
Et je laisse tout derrière quand même
Tu ne m’emporteras pas, je l’aime

Au petit matin j’ai mal jusqu’au bout des doigts
L’alcool ne m’aide pas à oublier tes bras
Le calendrier ne sourit pas
Je devrai attendre encore tout un mois

Romaine
Je te donne tout de moi, Romaine
Et je laisse tout derrière quand même
Tu ne m’emporteras pas, je l’aime

L’horloge n’avance pas et les aiguilles rient de moi
Je garde la foi, l’amour quand même
Je retourne vers toi, comme la toute première fois
Seras-tu encore là, je t’aime, dis-le moi

Chaque jour de travail au nord de toute ville
Me rappelle à quel point c’est beaucoup trop tranquille
À des années lumières de mon âme sœur
Il est temps pour moi de revenir, c’est l’heure

Romaine
Je te donne tout de moi, Romaine
Et je laisse tout derrière quand même
Tu ne m’emporteras pas, je l’aime

Romaine
Je me rappelle tout de toi, Romaine
Et je laisse tout derrière quand même
Tu ne m’emporteras pas, je l’aime

Tu ne l’emporteras pas, je l’aime